jeudi 31 mars 2016

Young Elite de Marie Lu

Edition : Bragelonne Collection Castelmore

Prix : 16.90€

Pages : 310

Résumé : Adelina a survécu à l'épidémie qui a ravagé son pays. Elle en a gardé des marques. Ses cheveux sont passés du noir à l'argenté et une cicatrice barre le côté gauche de son visage. Son père voit en elle une disgrâce pour son nom et sa famille : une malfetto, impossible à marier.
Et la rumeur dit que les survivants comme Adelina n'auraient pas récolté que des cicatrices... Il auraient acquis es superpouvoirs et se seraient regroupés, menaçant l'autorité en place. Bien que leurs véritables identités demeurent secrètes, tout le monde connaît leur nom : les Young Elites.


***


Avis : Après le succès de Legend, Marie Lu nous offre le premier tome d'une nouvelle saga qui, à mon goût, est encore meilleure. Loin du monde de June et Day (Legend), on découvre celui d'Adelina et des Elites.

Pour commencer, en lisant le résumé, je pensais replonger dans une dystopie et finalement, non. C'était vraiment cool d'être ainsi surprise pas une histoire qui aurait plus sa place en fantasy. Moi qui ai très peur de ce genre, c'est une bonne entrée en matière.

Dans cette nouvelle histoire, en dehors du contexte et d'un monde très bien mit en place par l'auteure, ce sont les personnages qui nous éblouissent. Ce n'est pas moins de six points de vues que l'on nous propose, chacun avec un personnage unique. Cela dit, même les autres sont très intéressants, ce sont des protagonistes très charismatiques et toujours un plaisir de les découvrir avec leur histoire et leur monde.

Bien sûr, j'ai développé une certaine affection pour certain d'entre eux et tout particulièrement pour Adelina et Raffaele. Adelina est loin d'être une héroïne comme les autres, elle a une par d'ombre qui la rend unique. Elle a été un personnage qui m'a beaucoup déstabilisé, car elle m'a fait ressentir de nombreux sentiments contradictoires. C'est une héroïne qui ne peut nous laisser indifférent. 
Quant à Raffaele, je ne veux pas trop m'épancher, je pense que c'est un personnage que l'on doit découvrir pas soit même. C'est un personnage succulent.

Young Elite est une histoire et un univers complexe et surprenant bien loin de ce que je m'étais imaginée et tant mieux, ça le rend que meilleur. Dans ce roman, rien n'est sûr, rien n'est acquis. C'est une histoire haletante et surprenante à déguster.

Obianna

1 commentaire:

  1. J'ai aussi adoré cette nouvelle manière de concevoir ce genre, un univers prenant !

    RépondreSupprimer